Couverture live

Le Directeur général de la Police fédérale brésilienne souligne l'importance de la coopération sécuritaire avec le Maroc

Actualités
mardi 21 mai 2024
23:59
Écoutez l'article
Le Directeur général de la Police fédérale brésilienne souligne l'importance de la coopération sécuritaire avec le Maroc
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Directeur général de la Police fédérale brésilienne, Andrei Augusto Passos Rodriguese, a souligné, mardi à Agadir, l'importance de la coopération et de l'échange d'expériences avec le Maroc dans le domaine sécuritaire.

Dans une déclaration à la presse après la signature d'un mémorandum d'entente avec le Directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, portant sur le renforcement de la coopération bilatérale et l'échange d'expériences dans le domaine sécuritaire, M. Rodriguese a indiqué que cette coopération contribuera à la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, y compris le trafic de stupéfiants et la traite des êtres humains.

"Le crime organisé n'a pas de frontières et par conséquent les agences responsable de l'application de la loi doivent éliminer les barrières existantes afin de pouvoir échanger des informations rapidement et de haute qualité et renforcer la sécurité de nos pays", a-t-il soutenu, faisant savoir que la signature de ce mémorandum d’entente avec le Maroc représente une démarche parmi de nombreuses futures mesures que les deux parties prendront dans le domaine de la coopération conjointe en matière de sûreté.

Le mémorandum d’entente, qui a été signé dans l'espace accueillant les Journées Portes Ouvertes de la DGSN, vise à encadrer et à développer des canaux de coopération entre les services de sûreté marocains et brésiliens dans le domaine de la lutte contre la criminalité transnationale organisée, dont la lutte contre le trafic de stupéfiants, de psychotropes, le terrorisme, la traite des êtres humains et des migrants et le trafic des armes à feu, des munitions et des explosifs et de leurs composants, le blanchiment d'argent, la falsification de documents, ainsi que la cybercriminalité.