Couverture live

Chambre des représentants : l'allocution de Rachid Talbi Alami

Actualités
vendredi 12 avril 2024
20:16
Écoutez l'article
Chambre des représentants : l'allocution de Rachid Talbi Alami
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Rachid Talbi Alami, du Rassemblement national des indépendants (RNI), a été réélu, vendredi, président de la Chambre des représentants pour la période restante de l’actuelle législature, lors d’une séance plénière tenue à l’occasion de l’ouverture de la deuxième session de l’année législative 2023-2024.

Talbi Alami, candidat de la majorité parlementaire, a recueilli 264 voix sur les 324 exprimées contre 23 pour son unique adversaire Abdellah Bouanou, président du groupement parlementaire du Parti justice et développement, sachant que 37 bulletins nuls ont été recensés.

L'opération d’élection du président de la Chambre des représentants pour le reste de la législature parlementaire (2021-2026), s'est déroulée conformément aux dispositions du règlement intérieur de la Chambre qui stipule que le président est élu en début de législation puis à la 3ème année, de celle-ci lors de la session d’avril, et pour la période restante à courir de ladite législature, en application des dispositions de l’article 62 de la Constitution.

Dans une allocution à cette occasion, Talbi Alami a tenu à remercier l’ensemble des composantes de la Chambre des Représentants pour sa réélection à la présidence de cette institution législative, appelant à "continuer de travailler de concert au service de notre pays et ses aspirations sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui guide le Royaume avec sagesse et clairvoyance vers de meilleurs perspectives de progrès et de prospérité économiques, consacrant une renaissance civilisationnelle marocaine ouverte sur le monde".

Encore une fois, a-t-il dit, il s’agit là d’un exercice démocratique ordinaire et normal dans l’Etat des institutions et du pluralisme partisan où opposition et majorité s’acquittent de rôles, certes différents, mais décisifs en démocratie.

Le président de la Chambre des représentants a relevé que les nombreux défis qui se profilent pour la 2è session de la troisième année de la onzième législature requièrent la conjugaison des efforts, chacun de sa position, de ses prérogatives constitutionnelles et institutionnelles "que nous devons accomplir avec le professionnalisme requis pour faire de l’institution parlementaire un agissant contributeur à la dynamique de réforme et de développement".

Et d’ajouter que la Chambre des représentants est soucieuse de capitaliser sur les réalisations en matière de législation, de contrôle de l’action gouvernementale, et d’évaluation des politiques publiques ainsi que de diplomatie parlementaire, rappelant à ce propos la teneur du Message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants au Symposium commémorant le 60ème anniversaire de la constitution du premier Parlement élu au Maroc, tenu le 17 janvier 2024.

Talbi Alami a en outre souligné que l’agenda législatif sera riche pour le reste de cette législature et nécessitera une mobilisation collective pour réussir les grands chantiers initiés par SM le Roi Mohammed VI, notamment la réforme du Code de la famille, à laquelle le Souverain accorde une attention particulière.

"Au Maroc, tout se passe dans le cadre d’un consensus sociétal, politique et institutionnel et dans le strict respect de la Constitution, qu'il s'agisse de ce texte ou d’autres dispositions ou questions à caractère sociétal", a-t-il noté.

Talbi Alami a, par ailleurs, évoqué le contexte international marqué par des changements exponentiels sur les plans géopolitique et économique, nécessitant, plus que jamais, "la cohésion et la mobilisation derrière Sa Majesté le Roi pour continuer à défendre nos droits et nos causes légitimes, à leur tête la question de notre intégrité territoriale".