Couverture live

Le retrait du Burkina de la CEDEAO lui permettra de signer des accords de "manière indépendante"

Actualités
lundi 12 février 2024
20:02
Écoutez l'article
Le retrait du Burkina de la CEDEAO lui permettra de signer des accords de "manière indépendante"
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

Le retrait du Burkina Faso de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) lui permettra de signer des accords avec de nouveaux partenaires de "manière indépendante", a déclaré lundi le Premier ministre burkinabè, Apollinaire Joachim Kyélem de Tambela.

"Le retrait de la CEDEAO va nous permettre de nous réorganiser en fonction de nos intérêts et de signer des accords bilatéraux avec ceux qui le voudront, dans divers domaines en fonction des intérêts réciproques. Et de manière indépendante sans l'immixtion d'une quelconque puissance que ce soit", a dit le chef du gouvernement de la transition lors d'une rencontre avec les opérateurs économiques du pays.

Selon le responsable burkinabé, le retrait du Burkina de l'institution "n'est orienté contre personne, contre aucune institution, contre aucun Etat".

Ce retrait vise "à assumer notre souveraineté et à assurer la sécurité et la prospérité des populations de notre espace", a-t-il précisé, notant que le pays répond "aux provocations d'où qu'elles viennent".

Le 28 janvier, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont simultanément annoncé leur retrait de la CEDEAO.