Couverture live

Sommet de la CEDEAO: Le président Tinubu prône la bonne gouvernance pour contrer les coups d'Etat en Afrique de l'Ouest

Actualités
dimanche 10 décembre 2023
19:31
Écoutez l'article
Sommet de la CEDEAO: Le président Tinubu prône la bonne gouvernance pour contrer les coups d'Etat en Afrique de l'Ouest
Medi1news - Map
Écoutez l'article

Le président de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), président du Nigeria, Bola Tinubu, a exhorté dimanche les dirigeants ouest-africains à donner la priorité à la bonne gouvernance et à la prospérité collective en tant qu'outil essentiel pour empêcher "les prises de pouvoir autoritaires et les changements anticonstitutionnels de gouvernement dans la région".

Dans son discours à l'occasion de la 64ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO, le président Tinubu a identifié la bonne gouvernance comme un catalyseur clé pour assurer le soutien populaire à travers la transformation socio-économique et le développement de l'Afrique de l'Ouest, indique un communiqué de la présidence nigériane.

"La bonne gouvernance n'est pas seulement un engagement fondamental, c'est aussi un moyen de répondre aux préoccupations de nos citoyens, d'améliorer leur qualité de vie et de créer un environnement stable propice à la réalisation d'un développement durable", a-t-il poursuivi.

"En assurant une bonne gouvernance qui s'attaque aux défis de la pauvreté, de l'inégalité et d'autres préoccupations de la population, nous aurons réussi à traiter certaines des causes profondes des interventions militaires dans les processus civils de notre région", a expliqué le président nigérian.

Rappelant les décisions prises par les dirigeants ouest-africains pour renforcer les acquis démocratiques de la région et défendre le droit des peuples à élire les dirigeants de leur choix, M. Tinubu a déclaré que le bloc régional avait défini des mesures spécifiques à prendre à l'encontre de tout État membre optant pour un changement anticonstitutionnel de gouvernement.

"Bien que l'imposition de sanctions puisse poser des problèmes, il est important de souligner que la lutte pour protéger les libertés fondamentales des citoyens de notre Communauté doit être maintenue et respectée", a-t-il ajouté.

"A cette fin, je voudrais réaffirmer qu'il est impératif de renouer le dialogue avec les pays sous régime militaire sur la base de plans de transition réalistes et à court terme, susceptibles d'apporter la démocratie et la bonne gouvernance aux populations innocentes de ces pays", a-t-il insisté.

"De notre côté, nous devrions être prêts à leur fournir un soutien technique et matériel pour garantir la réalisation de ces objectifs stratégiques", a-t-il poursuivi.

"Je saisis cette occasion pour souligner que malgré les nombreux défis auxquels notre région est confrontée, la CEDEAO a franchi des étapes importantes pour l'amélioration de notre communauté", a-t-il soutenu.

"Les activités de la CEDEAO ont toujours été axées sur les personnes, avec pour objectif d'améliorer le niveau de vie de nos populations. Nous devons y parvenir en nous concentrant sans relâche sur la fourniture de services de qualité et sur la bonne gouvernance", a-t-il fait observer.

S'agissant des troubles récents en Sierra Leone et en Guinée Bissau, le président de la CEDEAO a demandé à ses homologues de veiller à la protection de la démocratie, réitérant la tolérance zéro de la CEDEAO à l'égard des changements anticonstitutionnels de gouvernement.

"J'exhorte chacun d'entre nous à se montrer fort et très engagé face à tout défi en Sierra Leone et en Guinée Bissau. Le message doit être clair : nous soutenons un gouvernement démocratiquement élu et non un exercice anticonstitutionnel", a souligné M. Tinubu.