Couverture live

Maroc - PJD : des personnalités palestiniennes réagissent

Actualités
mardi 14 mars 2023
14:08
Écoutez l'article
Maroc - PJD : des personnalités palestiniennes réagissent
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Des personnalités palestiniennes ont fait part de leur rejet de l'exploitation par des parties de la cause palestinienne juste et légitime à des fins politiques qui servent des agendas précis.

A cet égard, Mgr Atallah Hanna, archevêque grec orthodoxe de Sebastia, a déploré le fait que certaines parties tentent toujours d'exploiter la cause palestinienne à des fins politiques qui servent leur agenda en échange des efforts du Royaume du Maroc visant à soutenir la cause palestinienne.

Il a souligné que les efforts du Royaume du Maroc, menés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour soutenir la cause palestinienne sont sincères et réels.

Mgr Atallah Hanna a rappelé les grands efforts déployés par le Royaume pour défendre la ville d'Al-Qods et ses lieux saints et préserver aussi son identité arabo-palestinienne.

Il a exprimé, à cet égard, ses remerciements et sa gratitude à Sa Majesté le Roi, le défenseur d'Al-Qods et de la cause palestinienne, tout en saluant les efforts sur le terrain menés par l'Agence Bayt Mal Al-Qods Al-Charif, sous la supervision personnelle de Sa Majesté le Roi, en soutien à la résistance des Maqdessis, car dit-il, "Al-Qods pour nous n'est pas seulement les lieux saints, mais aussi le peuple".

Il a, en outre, souligné que l'Agence Bayt Mal Al-Qods qui soutient les populations de la ville sainte, déploie d'énormes efforts dans la ville d'Al-Qods pour soutenir la résistance de son peuple pour assurer sa stabilisation, préserver ses liens avec la ville sainte et garantir la continuité de son existence, ainsi que la défense de ses lieux saints.

Pour sa part, le président de l'Association d'amitié palestino-marocaine, Ziyad Al-Jabari, a exprimé sa condamnation de l'exploitation de la cause palestinienne à des fins politiques.

M. Jabari a ajouté, dans une déclaration à la MAP, que l'exploitation politique de la cause palestinienne pendant des décennies a nui à cette cause juste et légitime.

A cet égard, il a mis en avant les positions constantes et de soutien du Royaume du Maroc à la cause palestinienne, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, expliquant que la présidence par Sa Majesté le Roi du Comité Al-Qods est la meilleure preuve de ces positions fermes et justes envers la cause palestinienne et les droits légitimes du peuple palestinien à établir son État indépendant avec Al Qods-Est comme capitale.

Il a fait noter que la présidence du Royaume du Maroc du Comité Al-Qods est plus ancienne que la date de création de certaines instances politiques qui, dit-il, devaient revoir leurs positions, peu claires, instables et sceptiques vis-à-vis de la position du Maroc envers la cause palestinienne.

Il a exprimé dans ce cadre ses remerciements au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, pour leurs efforts pour défendre Al-Qods, en particulier, et la cause palestinienne, en général, et pour soutenir la résistance du peuple palestinien sur sa terre.

Pour sa part, Ibrahim Maluki, professeur à l'Université d'Al-Khalil en Palestine, a déclaré que "les partis et organismes politiques qui véhiculent des mensonges et des allégations qui n'ont rien à voir avec la réalité concernant la relation du Maroc avec la cause palestinienne, doivent se rappeler que la position du Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, demeure constante et en faveur de la cause palestinienne" , et que le Maroc considère la cause palestinienne comme une question centrale.

Il ajoute que ces allégations portent atteinte aux positions historiques du Royaume du Maroc envers la cause palestinienne, relevant que "le Maroc est connu aux niveaux international, arabe et régional pour sa défense de la cause palestinienne et cherche à répondre aux aspirations du peuple palestinien à la liberté, à l'indépendance et à l'établissement d'un État indépendant avec Al Qods Est comme capitale".

L'universitaire palestinien a noté que le Maroc considère toujours la question palestinienne comme faisant partie des questions nationales et la place au niveau de la première cause du Royaume, à savoir la question du Sahara marocain.

Maroc - PJD
Cause palestinienne