Couverture live

Mondial: la presse suédoise souligne "l'excellente performance" des Lions de l'Atlas

Actualités
mercredi 07 décembre 2022
16:29
Écoutez l'article
Mondial: la presse suédoise souligne "l'excellente performance" des Lions de l'Atlas
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

La presse suédoise a souligné, mercredi, "l'excellente performance" de la sélection nationale de football, après sa qualification pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la Coupe du Monde.

"Combien pèsent les montagnes de l'Atlas? Deux millions de tonnes ? Cela n'a pas d'importance du tout. Amenez toute la chaîne de montagnes ici et mettez-la sur les épaules de l'un de ces joueurs marocains. Ils pourront l'emporter jusqu'au bout du monde", écrit le journal Aftonbladet, qui a mis en avant le véritable jeu de l'équipe nationale.

Dans un article intitulé "Victoire du Maroc: l'affaire de tout le monde arabe", le média suédois met en exergue la particularité de voir tout un pays se rassembler pour écrire ensemble l'histoire nationale.

"Ce ne sont pas seulement les joueurs marocains qui ont fait le plein la semaine dernière, c'est près de 40 millions de personnes à la maison et environ 5 millions de plus dans la diaspora", note la publication dans sa livraison du mercredi.

"Ils n'ont participé qu'une seule fois aux huitièmes de finale de la Coupe du monde auparavant et c'était il y a 36 ans, lorsque le football n'avait pas le même pouvoir culturel global qu'aujourd'hui. Hier était sans nul doute le plus beau jour de l'histoire du sport marocain, qui nous a un peu rappelés l'époque des coureurs comme Said Aouita, Nawal El Moutawakel et Hicham El Guerrouj", fait valoir le journal.

Il s'agissait d'un huitième de finale qui était à tous égards une affaire nationale et cela s'est notamment remarqué dans la façon dont la Fédération Royale marocaine de football a géré la question des billets, poursuit la publication qui rappelle que la ferveur du monde arabe a fait que le nombre de sympathisants est passé de 45 millions à quelque chose comme un demi-milliard de personnes.

Le journal souligne, par ailleurs, la volonté "extrêmement remarquable" des Lions de l'Atlas et leur discipline tactique "sensationnelle". "Chaque surface est couverte comme il se doit, chaque support est là où il doit être. Si vous voulez atteindre l'objectif marocain, vous devez ramper, ramper et escalader quatre lignes de barbelés. Si vous voulez vaincre cette équipe, vous devez payer avec une monnaie que vous n'avez tout simplement pas", lit-on dans la même publication.

Et de soutenir qu'entre un Hakim Ziyech qui court plus qu'il ne l'a jamais fait auparavant, un Achraf Hakimi qui se bat comme s'il appartenait à Preston, un Sofyan Amrabat qui forme un rempart d'un seul homme qui semble impénétrable et un puissant Roman Saïss qui ferme la marche à dix minutes de la fin, la victoire ne pouvait qu'être marocaine.

"Svenska" revient, de son côté, sur le parcours d'Achraf Hakimi, "l'un des meilleurs arrières latéraux du monde", faisant observer que le Maroc a repoussé les limites du football avec des joueurs qui ne déméritent jamais, face à une Espagne terne et émoussée, qui s'est heurtée à un mur et pas n'importe lequel.

S'attardant sur le jeu marocain, le média suédois souligne que les Lions de l'Atlas courent les uns pour les autres, prennent des duels comme des gladiateurs, placent le jeu défensif en tête de liste des priorités et jouent de manière purement tactique.

Mais surtout, poursuit la publication, on ne peut que mettre en avant les qualités collectives de cette équipe avec un Sofyan Amrabat qui sillonne le terrain et de grandes stars comme Hakimi et Ziyech qui sont prêts à tout pour le bien de l'équipe.

Un groupe comme celui-là est toujours difficile à battre, note le journal, rappelant que l'Espagne n'a pas réussi à "déchiffrer le code" face à Yassine Bounou.

Le journal à grand tirage Expressen relève, de son côté, que le Maroc a été l'une des surprises positives de cette Coupe du monde, réussissant à maintenir l'Espagne loin de son but pendant 120 minutes.

Si le Maroc finit par gagner le prochain match, estime la publication, il aura l'occasion d'écrire l'histoire de l'Afrique avec une place en demi-finale à portée de main.

Par ailleurs, la publication n'a pas manqué de mettre en avant le rôle crucial des supporters marocains, venus des quatre coins du monde pour soutenir leur équipe et qui donnent à celle-ci l'impression de jouer à domicile.

Maroc
Espagne
Football
Lions de l'Atlas