Couverture live

France/Covid: les autorités s’alarment face à la forte reprise de la pandémie

Actualités
vendredi 07 octobre 2022
13:22
Écoutez l'article
France/Covid: les autorités s’alarment face à la forte reprise de la pandémie
Medi1news+map
Écoutez l'article

La nouvelle vague de Covid-19, amorcée début septembre en France, a poursuivi sa hausse aussi bien pour les nouvelles contaminations que les hospitalisation, s’est alarmée, vendredi, l'agence Santé publique France.

En semaine 39 (du 26 septembre au 02 octobre), la circulation du SARS-CoV-2 "progressait fortement sur l’ensemble du territoire métropolitain, en particulier chez les plus âgés", indique l’agence publique dans son bilan hebdomadaire, ajoutant que l’augmentation se poursuivait également au niveau des indicateurs hospitaliers.

Sur cette période, Santé publique France fait état d’une poursuite de l’augmentation du taux d’incidence excepté chez les moins de 20 ans, avec une “forte hausse” du taux d’incidence chez les plus âgés et une augmentation des admissions hospitalières et décès.

Les nouvelles hospitalisations poursuivaient leur augmentation avec 4 370 nouvelles hospitalisations comptabilisées (soit +25%) et 379 nouvelles admissions en soins critiques (+21%), ainsi que le nombre de décès (217, soit +10%), précise la même source.

Omicron circule de manière quasi exclusive en France et son sous-lignage BA.5 reste omniprésent. Ainsi, BA.5 (tous sous-lignages confondus) représentait 91% des séquences interprétables de l’enquête Flash S38 (19/09) en France métropolitaine. Le sous-lignage BA.4 (tous sous-lignages compris) continuait de circuler, avec 8% des séquences interprétables au cours de Flash S38.

Les données les plus récentes datent de jeudi où 65.537 nouveaux cas ont été comptabilisés, contre 51.366 une semaine auparavant. Le nombre total de patients hospitalisés, à plus de 16.000, a retrouvé son niveau de la mi-août.

L’agence publique pointe un relâchement concernant l’adhésion des populations aux mesures barrières. Ainsi, selon l’Enquête CoviPrev vague 35 (12 au 19 septembre), elle relève une poursuite de la diminution des mesures barrières en particulier du port du masque, alors que moins de la moitié des personnes à risque de formes graves de grippe déclarent avoir l’intention de se faire vacciner contre la grippe et contre la COVID-19

Côté vaccination, l’agence relève qu’au 04 octobre, seuls 35,3% des 60-79 ans et 48,8% des 80 ans et plus parmi les personnes éligibles (selon le délai depuis leur dernière injection) avaient reçu leur deuxième dose de rappel.

La vaccination doit être renforcée, notamment via le rappel automnal avec un vaccin bivalent(contre la souche initiale et le variant Omicron du Sars-Cov-2) chez les éligibles ayant eu une primo-vaccination, note la même source.

Dans ce contexte, le gouvernement a dû avancer à début octobre le début de la campagne de vaccination anti-Covid, destinée aux plus fragiles et initialement prévue pour accompagner celle contre la grippe à partir du milieu du mois.

Les autorités sanitaires n'excluent pas, par ailleurs, un retour à l'obligation de porter le masque dans les lieux clos, une possibilité ouvertement évoquée cette semaine par le Covars, l'organisme qui a succédé au Conseil scientifique.
 

Coronavirus
France