Couverture live

Accès à l’eau potable : BM accorde un prêt de 2 milliards de dollars à l'Angola

Actualités
lundi 03 octobre 2022
09:59
Écoutez l'article
Accès à l’eau potable : BM accorde un prêt de 2 milliards de dollars à l'Angola
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Un accord de prêt de près de 2 milliards de dollars a été signé entre l’Angola et la Banque mondiale (BM) pour améliorer l’accès à l’eau potable dans la capitale Luanda, a indiqué lundi le ministère des Finances.

"Le financement d'un montant total de 1,7 milliard de dollars, assuré par le biais de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), qui relève de la BM, avait été approuvé par Décret présidentiel en juin dernier", a souligné le ministère dans un communiqué.

Il a ajouté que ce projet d'approvisionnement en eau, qui sera mis en œuvre dans la municipalité de Belas, au sud de Luanda, bénéficiera à 2,5 millions de personnes, grâce au captage de l'eau de la rivière Kwanza et la construction d'un pipeline de six kilomètres.

Ces fonds serviront ainsi à garantir l'acquisition des terres nécessaires pour mettre œuvre ce projet, ainsi qu’à financer les dépenses relatives au déplacement et la réinstallation des populations qui seront affectées par les travaux, a poursuivi la même source.

L’Angola a lancé récemment un projet d'investissement public pour la construction d'infrastructures de traitement et de stockage d'eau potable, afin d'améliorer le service d'approvisionnement en eau dans les zones urbaines et périurbaines en croissance rapide dans le sud de Luanda.

Ce pays d’Afrique australe traverse, durant les dernières années, sa pire sécheresse depuis 40 ans. Selon le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM), plus de 1,3 million de personnes dans les trois provinces du sud-ouest (Cunene, Huila et Namibe) sont sévèrement affectées.

Le gouvernement angolais s’est dit ainsi déterminé à développer et à investir dans la construction des infrastructures de rétention et de stockage d'eau pour lutter contre les effets néfastes du réchauffement climatique.

En avril dernier, il a été procédé au lancement d’un système de transfert d'eau du fleuve Cunene (sud), avec un canal à ciel ouvert de 160 kilomètres, qui devrait bénéficier à 235.000 familles et irriguer quelque 5.000 hectares de champs agricoles.

Accès à l’eau potable
Accès à l’eau potable en Angola
Banque mondiale