Couverture live

Burkina: Damiba appelle les militaires à "revenir à la raison"

Actualités
samedi 01 octobre 2022
22:55
Écoutez l'article
Burkina: Damiba appelle les militaires à "revenir à la raison"
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, que des militaires ont annoncé vendredi soir avoir démis de ses fonctions de président de la transition, a appelé ce groupe de soldats à "revenir à la raison", dans un message publié samedi soir par la Présidence du Burkina.

Dans ce texte publié sur la page Facebook officielle de la Présidence du Faso, M. Damiba a appelé les militaires "à revenir à la raison pour éviter une guerre fratricide dont le Burkina Faso n'a pas besoin dans ce contexte".

"Peuple du Burkina Faso, les évènements tragiques que traverse notre pays en ce moment, sont à l'origine de diffusion d’informations mensongères, savamment orchestrées et distillées dans le but de manipuler les populations en les instrumentalisant pour des causes étrangères et au détriment de l’intérêt supérieur de la Nation. Je démens formellement m'être refugié dans la base française de Kamboincé. Ce n'est qu'une intoxication pour manipuler l'opinion", a déclaré M. Damiba dans ce message.

"J'appelle le Capitaine Traoré et compagnie à revenir à la raison pour éviter une guerre fratricide dont le Burkina Faso n'a pas besoin dans ce contexte", ajoute-il en invitant "les populations civiles à rester calmes chez elles".

Avant la publication de ce message, l'armée burkinabè a affirmé traverser une "crise interne", soulignant que les "concertations" se poursuivaient pour "rapprocher les positions", au lendemain de l'allocution télévisée d'un groupe de militaires annonçant le limogeage du président de la transition le lieutenant-colonel Damiba.

"Notre Armée traverse en ce moment une crise politico-militaire grave interne qui se superpose à la crise sécuritaire qui frappe nos populations", a indiqué l'Etat-Major Général des Armées burkinabé dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

"En effet, suite à une crise interne au sein des Forces armées nationales, quelques unités ont pris le contrôle de certaines artères de la ville de Ouagadougou, demandant une déclaration de départ du lieutenant-colonel Damiba", a dit le communiqué de l'armée burkinabé.

''Cette tension, qui n'honore pas les Forces armées nationales, ne représente pas la position de notre institution qui s'inscrit dans une dynamique de cohésion et de mobilisation de toutes les forces", poursuit le texte, précisant "que c'est dans ce sens que des concertations ont été entreprises depuis le 30 septembre , avec le concours de toutes les personnes ressources afin de rapprocher les positions". "Ces concertations se poursuivent", indique le communiqué.

"Le Chef d'Etat-Major Général des Armées invite toutes les parties au calme et à la retenue afin de donner une chance à une sortie négociée de la crise . Personne n'a intérêt à ce que la situation dégénère", relève le communiqué, appelant les populations à la retenue en ces moments particulièrement difficiles pour notre pays". Le texte assure que "l'opinion sera tenue informée de l'évolution de la situation".

Paul-Henri Sandaogo Damiba
Burkina Faso
Afrique