Couverture live

De l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite, une première

Sciences
vendredi 30 septembre 2022
19:14
Écoutez l'article
De l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite, une première
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

Pour la première fois, de l'eau extraterrestre a été trouvée à l'intérieur d'une météorite, tombée sur Terre en février 2021 et dont la composition est très similaire à celle de l'eau terrestre, offrant ainsi aux astrophysiciens de précieuses informations sur les origines de l'eau qui compose les mers de la Planète bleue.

La météorite en question, une chondrite carbonée nommée "Winchcombe", a été récupérée dans la ville du même nom, dans le Gloucestershire, en Angleterre, le 28 février 2021, selon la UK Fireball Alliance, dirigée par le Musée d'histoire naturelle de Londres, qui dispose de six réseaux de caméras.

"L'eau représentait 12 % de l'échantillon et, en tant que spécimen le moins contaminé collecté, il fournit une mine d'informations, notamment sur les origines de l'eau qui compose les mers de notre Planète", a expliqué Ashley King, chercheur au sein du groupe des matériaux planétaires au Musée d'histoire naturelle de Londres, affirmant que "la composition de cette eau est très, très similaire à la composition de l'eau des océans de la Terre".

"L'une des grandes questions que nous nous posons en planétologie est d'où vient l'eau sur Terre. L'un des endroits évidents est soit les comètes qui contiennent des tonnes et des tonnes de glace, soit les astéroïdes", a noté Dr King, cité par la revue spécialisée "Futura-Sciences".

Des fragments de cette météorite d'un type rare remontant à la formation du Système solaire sont exposés au Musée d'histoire naturelle de Londres. La météorite, dont les fragments connus font au total environ 600 grammes, a été rapidement récupérée, soit en environ douze heures seulement après sa chute, ce qui l'a empêchée d'être contaminée par des minéraux et de l'eau terrestres, indiquent les chercheurs.

Les différentes observations ont permis de reconstituer la trajectoire du météore brillant, vieux de 4,6 milliards d'années et provenant de la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, selon la même source.

Les chondrites carbonées, aussi appelées chondrites de type C, sont des météorites relativement rares, ne représentant que 4,6 % des chutes.

Sciences
Astrophysique