Couverture live

Vers l'amnistie des personnes ayant perdu leur droit de vote au Sénégal

Actualités
jeudi 29 septembre 2022
09:50
Écoutez l'article
Vers l'amnistie des personnes ayant perdu leur droit de vote au Sénégal
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall a demandé mercredi au ministre de la Justice Ismaila Madior Fall d’examiner, "dans les meilleurs délais", les possibilités et le schéma adéquat pour l’amnistie de "personnes ayant perdu leur droit de vote", a-t-on indiqué de source officielle à Dakar.

Cette annonce a été faite lors de la réunion du Conseil des ministres tenue mercredi soir au Palais de la République à Dakar.

"Abordant la consolidation du dialogue national et l’ouverture politique, le président de la République demande au garde des Sceaux, ministre de la Justice d’examiner, dans les meilleurs délais, les possibilités et le schéma adéquat d’amnistie pour des personnes ayant perdu leur droit de vote", souligne un communiqué du Conseil des ministres parvenu à la MAP.

Des informations de presse faisaient état depuis plusieurs semaines de la préparation d’une loi d’amnistie au profit de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, et de l’ancien ministre, Karim Wade, fils de l'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, qui vit au Qatar. Karim Wade est membre du Parti Démocratique Sénégalais PDS.

Ces deux personnalités de l’opposition, jugées pour des faits de détournement de deniers publics, ont été condamnées à des peines de prison qui les privent de leurs droits civiques.

Khalifa Sall et Karim Wade avaient obtenu le nombre de parrainages requis pour être candidats à l’élection présidentielle de 2019.

Mais le Conseil constitutionnel avait alors invalidé leur candidature en estimant qu’ils avaient perdu leurs droits de vote et d’éligibilité en raison de leur condamnation.

Les deux hommes ont bénéficié de la grâce du président de la République et ont été remis en liberté, rappelle-t-on.

Sénégal
Amnistie
Droit de vote