Couverture live

USA: les prix du logement enregistre une hausse record

Actualités
vendredi 12 août 2022
21:49
Écoutez l'article
USA: les prix du logement enregistre une hausse record
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

L’accessibilité au logement aux États-Unis est à son pire niveau depuis 1989, sous l’effet des prix élevés et de la hausse des taux d’intérêt.

“Il était plus cher d'acheter une maison aux États-Unis en juin qu'il ne l'a été pour n'importe quel mois depuis plus de trois décennies”, rapporte le Wall Street Journal.

L'indice d’accessibilité au logement de l’Association nationale américaine des agents immobiliers (NAR), qui tient compte des revenus familiaux, des taux hypothécaires et du prix de vente des maisons existantes, est tombé à 98,5 en juin, a annoncé vendredi l’association.

Il s'agit du niveau le plus bas depuis juin 1989, lorsque l'indice s'élevait à 98,3.

Les ventes de maisons anciennes ont diminué pendant cinq mois consécutifs.

La détérioration de l'accessibilité a été un facteur important, écartant du marché davantage d'acheteurs.

Mais même avec moins de transactions, les prix continuent d'augmenter fortement par rapport à un an, selon la même source qui précise que le nombre de maisons à vendre aux États-Unis reste inférieur aux niveaux historiques.

Ce recul de l’accès au logement affecte particulièrement les premiers acheteurs qui se retrouve incapable d'accéder à la principale voie permettant à la classe moyenne américaine de créer de la richesse, relève le quotidien financier qui fait d’état d’un relatif assouplissement des conditions durant les dernières semaines.

Les taux hypothécaires qui ont atteint leur plus haut niveau en 13 ans en juin, ont baissé depuis.

Certains acheteurs écartés ont réintégré le marché en juillet et août, selon l’Association des agents immobiliers.

Les prix des logements anciens ont bondi de 46% à l'échelle nationale au cours des trois dernières années, selon la NAR, alimentés pendant une grande partie de cette période par les acheteurs en quête de maisons plus spacieuses pendant la pandémie à la faveur de taux d’intérêt historiquement bas.

USA
Immobilier