Couverture live

Aviation : Un triplan hybride qui pourrait révolutionner les vols court-courriers

Sciences
mardi 09 août 2022
15:29
Écoutez l'article
Aviation : Un triplan hybride qui pourrait révolutionner les vols court-courriers
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

L'entreprise britannique Faradair, basée à Duxford, dans le Cambridgeshire, a présenté récemment son projet de faire voler d'ici quelques années son Bio Electric Hybrid Aircraft (Beha), un avion triplan hybride pouvant transporter sur des courtes distances jusqu'à 19 personnes.

Électrique et solaire, le Beha sera tellement économe qu'il pourrait coûter moins cher que le train, a affirmé le PDG de l'entreprise, Neil Cloughey, cité par des médias.

Ce projet intervient en contribution à l'atteinte de l'objectif zéro émission de carbone à l'horizon 2050 promis par l'Association du transport aérien international (Iata). Les avionneurs mènent en effet de nombreux projets d’aéronefs hétéroclites mêlant des architectures économes en énergie et des motorisations électriques ou hybrides alimentées par des biocarburants ou bien de l'hydrogène.

Pour augmenter la portance, Faradair a choisi une architecture triplan. Pourtant abandonné depuis la première guerre mondiale, ce procédé assure une très bonne portance avec une envergure plus réduite. L'autre atout, c'est que les triplans sont plus manœuvrants et peuvent décoller et atterrir sur des pistes courtes. Ils prennent également rapidement de l'altitude, a expliqué M. Cloughey.

Le gros inconvénient, c'est la traînée importante engendrée par les trois ailes. Mais pour la réduire, Faradair a imaginé une forme d'aile particulière avec à l'extrémité de grands winglets, a-t-il relevé.

Le Beha permettra de réaliser des vols court-courriers entre les grandes villes comme Londres et Manchester. L'avionneur estime que le prix pour le passager serait d'environ 30 euros, soit moins cher qu'un trajet en train entre ces deux villes. Faradair explique que les coûts d'exploitation de l'avion devraient être faibles et que le Beha aura également l'avantage d'être silencieux et durable.

Faradair compte faire voler ses premiers avions d'ici 2025 et prévoit même d'opérer des vols commerciaux dès 2027.

 

Aviation
Avion hybride