Couverture live

Sénégal: début dimanche de la campagne pour les élections législatives du 31 juillet

Actualités
dimanche 10 juillet 2022
13:15
Écoutez l'article
Sénégal: début dimanche de la campagne pour les élections législatives du 31 juillet
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

La pêche aux voix a commencé ce dimanche au Sénégal avec le début de la campagne électorale pour ce scrutin législatif, qui constitue un test et pour le pouvoir et pour l'opposition avant la présidentielle de 2024 .

Quelque 7 millions d'électeurs vont se rendre le dimanche 31 juillet aux urnes pour renouveler, pour cinq ans, les 165 députés de l'Assemblée nationale, largement dominée par la coalition présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY).

La période dite de précampagne a été marquée par une tension née du contentieux sur le parrainage et le respect de la parité hommes-femmes.

Au total, 8 listes sont en compétition et chacune dispose d’un temps d’antenne de 5 mn dans le journal de la campagne qui sera diffusé en deux tranches horaires tous les soirs jusqu’à la fin de la campagne, le 29 juillet, sur la télévision publique.

Sur les 25 listes présentées au début, huit ont été retenues après les opérations de vérification des parrainages par la commission de réception des dossiers de candidatures. Sept listes ont été rejetées pour défaut de parrainages.

Le rejet de ces listes pour défaut de parrainages et plus tard de celle de la coalition Yewwi askan wi à Dakar, pour non respect de la parité entre les hommes et les femmes, a ouvert la voix à la contestation du processus avec la saisine du Conseil constitutionnel.

Le 24 mai, le Conseil constitutionnel a estimé "mal fondée" la décision du ministre chargé des Elections de refuser au mandataire de la coalition Yewwi askan wi la possibilité de procéder à la substitution de ses candidats ayant sollicité leur retrait sur la liste du département de Dakar au scrutin majoritaire.

Par contre, le Conseil a rejeté tous les recours ayant trait au parrainage, dont celui relatif à l’annulation des parrainages de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité) qui avait déposé un nombre de parrains supérieur au maximum requis par la loi.

Le 30 mai, huit listes sont validées par le ministère de l’Intérieur, qui a toutefois rejeté la liste des suppléants au scrutin proportionnel présentée par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) et la liste des titulaires au scrutin proportionnel présentée par la coalition Yewwi askan wi (YAW).

Selon l’arrêté du ministre de l’Intérieur, ont été déclarées recevables : la coalition Bokk Gis Gis/Liggey, la coalition Naataange askan wi, la coalition alternative pour une assemblée de rupture, la coalition BBY, la coalition Buntu Bi, la coalition Les Serviteurs, la grande coalition Wallu Sénégal, la coalition Yewwi askan wi.

Par contre, '’n’est pas recevable la liste des suppléants au scrutin proportionnel présentée par la coalition BBY pour non-respect des dispositions relatives à la parité’’, estime le ministre de l’Intérieur dans son arrêté portant recevabilité des listes de candidats.

La liste des titulaires au scrutin proportionnel présentée par la coalition YAW ’’n’est pas recevable’’ pour ’’non-respect des articles L 178-1 et L179 aliéna 2 du Code électoral’’, selon l’arrêté ministériel.

A noter qu'un total 7000 lieux de vote abritant 15500 bureaux sont prévus pour permettre aux citoyens d'accomplir leur devoir.

Parmi les 7 millions d'électeurs, 300.000 Sénégalais établis à l'étranger sont appelés à voter lors de ce scrutin. Ils sont répartis dans 750 bureaux de vote de 350 lieux de vote.

Les législatives, qui constituent un nouveau test pour la majorité présidentielle, interviennent après les élections locales organisées le 23 janvier dernier.

L'Assemblée nationale est l'unique chambre du parlement du Sénégal. Dans les périodes où le Parlement était bicaméral (1999-2001, 2007-2012), il en était la chambre basse.

Sénégal
Législatives