Couverture live

Pour le Roi Mohammed VI, l'action du Maroc au sein de l’OCI doit être une action de solidarité et d’engagement (Bourita)

Actualités
mardi 14 juin 2022
16:09
Écoutez l'article
Pour le Roi Mohammed VI, l'action du Maroc au sein de l’OCI doit être une action de solidarité et d’engagement (Bourita)
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

Pour le Roi Mohammed VI, l’action du Maroc au sein de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) doit être celle de la solidarité et de l’engagement dans tous les projets fondamentaux de l’Organisation, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint avec le Secrétaire général de l’OCI Hissein Brahim Taha à l’issue de leurs entretiens, M. Bourita a souligné le rôle et l’importance accordée par le Souverain à cette Organisation née "par un engagement du Maroc".

Le Maroc, sur Hautes Instructions de SM le Roi, apporte tout son soutien au mandat de Hissein Brahim Taha à la tête de l’OCI, à ses actions et à ses projets pour le renforcement de l’Organisation, a-t-il dit, faisant savoir que le Royaume est disposé à accompagner le Secrétaire général dans quelques actions pour que l’Organisation puisse relever les défis qui sont les siennes.

Le contexte régional et international pose un grand nombre des défis à la Oumma islamique, a relevé M. Bourita, estimant qu’il est fondamental que l’OCI, en tant qu’instrument et espace de coordination entre les États musulmans, puisse être adaptée et renforcée pour relever et affronter ces défis.

Parmi ces défis, le ministre a cité l’instabilité politique, le sous-développement économique, les attaques contre l’islam et l’islamophobie qui se propage dans plusieurs régions du monde, ajoutant que l’OCI a un rôle important à jouer pour mener à bien son action.

Il a en outre affirmé que SM le Roi, en tant que Président du comité Al Qods relevant de l’OCI, continuera d’agir avec le même engagement dans la défense de la ville sainte.

Le Maroc à travers l’Agence Bayt Mal Al Qods est un acteur principal pour renforcer la résistance des Maqdessis et leur permettre de préserver le caractère historique, juridique et musulman de la Ville sainte, a fait observer le ministre.

Il, à cet égard, noté que le Maroc compte beaucoup sur le secrétariat général de l’OCI pour que l’Agence Bayt Mal Al Qods soit un outil opérationnel agissant sur le terrain pour le renforcement de la résistance des Maqdessis dans cette ville.

Au sein du Comité Al Qods, SM le Roi n’a cessé de rappeler la position du Maroc sur la cause palestinienne; à savoir la défense des droits légitimes du peuple palestinien à son État indépendant dans le cadre d’une vision des deux États vivant côte à côte avec un État palestinien dans les frontières de juin 1967 avec Al Qods-Est comme capitale, a encore dit M. Bourita.

Il a, d’autre part, assuré que le Maroc est disposé à partager son expérience et son expertise avec l’OCI dans plusieurs domaines pour enrichir les programmes de coopération que le Secrétaire général souhaite mener et développer envers les différentes composantes de l’Organisation, notamment la composante africaine.

Le ministre a, dans ce sens, soutenu que le modèle de coopération cultuelle entre le Maroc et les pays africains et certains pays européens peut être un modèle d’inspiration pour l’action que l’OCI peut mener au niveau international.

Maroc
’Organisation de la coopération islamique

   Autres Articles