Couverture live

La CEDEAO se penche sur les sanctions contre le Mali, le Burkina Faso et la Guinée

Actualités
samedi 04 juin 2022
16:34
Écoutez l'article
La CEDEAO se penche sur les sanctions contre le Mali, le Burkina Faso et la Guinée
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

Les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se sont réunis samedi à Accra au Ghana pour décider d'atténuer ou de durcir les sanctions contre le Mali, le Burkina Faso et la Guinée.

"Cette réunion continuera à se concentrer sur l'instabilité politique qui sévit dans la région et la résurgence des coups d'Etat depuis août 2020", a déclaré le président ghanéen Nana Akufo-Addo à l'ouverture de la session en présence des chefs d'Etat de la plupart des 15 pays membres de la CEDEAO.

Aucun représentant des trois pays concernés n'a en revanche été aperçu.

"Ce sommet réexaminera et évaluera la situation au Mali, en Guinée et au Burkina Faso à la lumière des récents évènements dans la région et du contexte global qui affectent nos pays", a-t-il dit avant que les leaders n'entament leurs travaux à huis clos.

Ils doivent dire en particulier s'ils maintiennent, allègent voire lèvent les sévères mesures de rétorsion infligées au Mali le 9 janvier pour stopper le projet des militaires de gouverner cinq années de plus.

Le Burkina, autre pays sahélien pris dans la tourmente terroriste, et la Guinée ne sont pour l'heure que suspendus des organes de la CEDEAO. Mais les autorités en place entendent y rester trois ans et exposent leur pays aux sanctions de la CEDEAO.

L'Afrique de l'Ouest a vu se succéder les coups de force des colonels et lieutenants-colonels en moins de deux ans.

Depuis 2020, la CEDEAO, alarmée du risque de contagion dans une région vulnérable, multiplie les sommets, les médiations et les pressions pour abréger les périodes dites de transition avant un retour des civils à la direction de leur pays.

CEDAO
Afrique
Mali
Burkina Faso
Guinée

   Autres Articles