Couverture live

Diplomatie: la question du Sahara marocain portée au parlement italien

Actualités
samedi 04 juin 2022
11:39
Écoutez l'article
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

Les parlementaires italiens, Marco Di Maio (député) et Urania Papatheu (sénatrice) ont affirmé, vendredi à Rabat, que la création d'un intergroupe parlementaire de soutien au plan d'autonomie cherche à promouvoir une ''solution équitable et consensuelle'' au conflit artificiel autour du Sahara.

Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une entrevue avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, Di Maio a d'emblée salué les efforts ''sérieux et crédibles'' déployés par le Maroc dans le cadre de la proposition marocaine d'autonomie qui vise à trouver une solution durable, équitable et consensuelle sous l'égide exclusive des Nations-unies.

Le député italien, en visite au Maroc à la tête d'une délégation de parlementaires composant ledit intergroupe de soutien au plan d'autonomie, a indiqué que cette création intervient à l'initiative de plusieurs députés et sénateurs représentant différents groupes politiques italiens, avant d'ajouter que l'objectif est de susciter et à enrichir le débat autour de la question du Sahara sous la coupole du parlement italien.

De même, la sénatrice italienne, Urania Papatheu, a fait savoir que la visite au Maroc de cette délégation de parlementaires italiens s'inscrit dans le cadre d'une diplomatie parlementaire agissante en faveur du processus onusien concernant la question du Sahara, notant que cet intergroupe parlementaire soutient l'option d'une solution consensuelle au conflit artificiel autour du Sahara.

La création de cet intergroupe parlementaire de soutien au plan d'autonomie au Sahara Marocain avait été annoncé lundi dernier à Rome, à l'initiative de plusieurs députés et sénateurs appartenant à différents groupes italiens.

Dans un communiqué, les membres de cet intergroupe parlementaire ont souligné qu'en réponse à l'appel du Conseil de sécurité et de la communauté internationale, ''le Royaume du Maroc a initié une dynamique positive à travers le plan d'autonomie au Sahara Marocain, soutenu par divers pays africains, arabes, asiatiques et américains''.

La même source relevait que ''le différend autour du Sahara Marocain reste l'un des obstacles posés devant la matérialisation de l'Union maghrébine et sa construction sur des bases solides et solidaires à même de faire face aux défis communs dans la région, notamment dans le domaine sécuritaire et aussi sur les plans de la lutte contre le terrorisme ainsi que les changements climatiques.

Sahara marocain
Maroc Italie

   Autres Articles