Couverture live

Le leadership Royal en matière de promotion de la paix et de la tolérance mis en avant au Vatican

Actualités
mardi 17 mai 2022
23:35
Écoutez l'article
Le leadership Royal en matière de promotion de la paix et de la tolérance mis en avant au Vatican
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le leadership du Roi Mohammed VI en matière de promotion de la paix et de la tolérance a été mis en avant lors d'une rencontre, tenue lundi à l’Université Pontificale au Vatican, en présence du Conseiller du Roi, André Azoulay.

"SM le Roi a procédé, depuis Son accession au Trône, à des réformes structurantes, afin de clarifier et d’uniformiser les normes religieuses et de promouvoir la tolérance, la modération et l’Islam du juste milieu", a affirmé l’ambassadeur du Maroc près le Saint-Siège, Rajae Naji Mekkaoui dans son allocution à l’ouverture de cette conférence organisée en commémoration des visites historiques de Feu le Roi Hassan II et du Roi Mohammed VI au Saint-Siège.

"Le Souverain a réitéré, à plusieurs occasions, Sa détermination à œuvrer, conjointement avec le Pape, pour la consécration des nobles valeurs religieuses et spirituelles partagées par l’humanité", a souligné la diplomate marocaine, relevant que les relations séculaires entre le Maroc et le Saint Siège, qui remontent au 11ème siècle, ont été raffermies davantage par la Visite du Pape François au Maroc en mars 2019.

Naji Mekkaoui a, ainsi, rappelé que cette visite historique, placée sous le signe de la promotion du dialogue interreligieux et de la compréhension mutuelle, a été marquée par la signature par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Comité Al Qods, et par le Pape, de l’Appel d’Al-Qods qui a "contribué considérablement à promouvoir les valeurs de fraternité, de paix et de tolérance".

Elle a, en outre, mis en avant la visite historique de Feu le Pape Jean Paul II au Maroc en 1985, affirmant "Il n’est pas fortuit que le Royaume soit le premier sol musulman visité par un Souverain pontife".

Intervenant à l’occasion de cette rencontre organisée par l’ambassade du Maroc près le Saint-Siège, le Secrétaire d'Etat au Vatican Cardinal pietro parolin, a salué les relations distinguées entre le Maroc et le Saint-Siège, estimant que le Royaume, un "pont naturel entre l'Afrique et l'Europe", tel que qualifié par le Pape François, se veut un exemple en matière de dialogue interreligieux.

"Le Maroc est un pays pluriel et tolérant, qui a toujours été un carrefour de rencontre des civilisations", a-t-il souligné.

L'archevêque de Rabat, le Cardinal Cristóbal López Romero, a salué, de son côté, la contribution du Royaume à la promotion du dialogue interreligieux et la création d'un environnement propice à la coexistence où règne l'esprit d'amitié et de fraternité, estimant qu'il s'agit "d'une caractéristique très positive qui nous donne la possibilité de vivre en paix et en harmonie ici sur la terre du Maroc".

Par la même occasion, le président fondateur du centre des études et de recherches sur le droit hébraïque, Abdellah Ouzitane, a affirmé que "nous sommes réunis ici, certes pour commémorer les Visites Royales de Feu SM le Roi Hassan II et de SM le Roi Mohammed VI, mais aussi pour nous engager à placer toutes nos forces pour le dialogue et pour la paix".

A travers cette initiative, "nous contribuons à susciter un intérêt à la compréhension du monde qui nous entoure. C’est ce message de paix que nous sommes venus délivrer ici au Vatican, en donnant à l’éducation et à la culture la place de choix qui leur reviennent unanimement".

Cette rencontre a été également marquée par la participation d’éminentes personnalités religieuses, diplomatiques et politiques, notamment le chef du bureau pour l’islam au conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, monseigneur Khaled Akasheh, qui a, pour sa part, souligné le modèle marocain singulier en matière de coexistence et de tolérance.

Maroc
Vatican
Paix
Tolérance

   Autres Articles