Couverture live

Le président du Togo accepte d'être le médiateur dans la crise au Mali

Actualités
jeudi 05 mai 2022
09:54
Écoutez l'article
Le président du Togo accepte d'être le médiateur dans la crise au Mali
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le président du Togo, Faure Gnassingbe, a accepté d'être le médiateur dans la crise politique au Mali, a-t-on annoncé mercredi soir à Lomé.

L'annonce a été faite à la presse mercredi soir par le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, et son homologue togolais, Robert Dussey.

"Nous avons, au nom du président de la transition, sollicité le président Faure Gnassingbé (...) pour faciliter le dialogue avec les acteurs régionaux et plus largement le dialogue avec l'ensemble de la communauté internationale pour trouver un compromis pouvant nous permettre de sortir de la crise", a déclaré Diop, en visite de deux jours à Lomé à la tête d'une délégation ministérielle.

Le ministre malien estime que la situation dans laquelle se trouve le Mali, "nécessite qu'on fasse preuve de génie politique", relevant qu'en raison de la situation sécuritaire et du besoin de réformes, son pays avait besoin de 24 mois pour rétablir l'ordre constitutionnel.

Porteur d'un message du président de la transition, le colonel Assimi Goïta, Diop a été reçu en audience par le chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé.

La visite de travail de la délégation malienne "illustre l'excellente qualité des relations d'amitié et de coopération existant entre le Togo et le Mali", a souligné un communiqué publié à cette occasion par la diplomatie togolaise.

La mission malienne s'est également entretenue avec une délégation du gouvernement togolais conduite par le chef de la diplomatie togolaise.

"Les deux délégations ont eu des échanges de vues approfondis sur des questions d'intérêt commun d'ordre bilatéral et régional".

Les deux parties ont réaffirmé leur volonté commune de "raffermir davantage" les relations bilatérales entre le Togo et le Mali, notamment aux plans politique, économique et sécuritaire "dans un environnement régional et interrégional marqué par l'intensification des menaces et défis sécuritaires", ajoute le communiqué.

Le Mali est plongé depuis 2012 dans une crise sécuritaire profonde que le déploiement de forces étrangères n'a pas permis de régler.

Togo
Mali

   Autres Articles