Couverture live

Ethiopie: le SG de l'ONU réitère son appel à une cessation "immédiate" des hostilités

Actualités
mardi 11 janvier 2022
18:05
Écoutez l'article
Ethiopie: le SG de l'ONU réitère son appel à une cessation "immédiate" des hostilités
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a réitéré son appel à une cessation "immédiate" des hostilités en Ethiopie, suite à des frappes aériennes ayant tué, vendredi dernier, plus de 50 personnes au Tigré, dans le nord du pays.

"Le Secrétaire général réitère son appel à une cessation immédiate des hostilités, y compris des frappes aériennes, et appelle une nouvelle fois toutes les parties à honorer leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire, de faciliter l’accès humanitaire et d’assurer la protection des civils, y compris les acteurs, les locaux et les sites humanitaire", a souligné son porte-parole dans un communiqué.

Il a, par ailleurs, indiqué que les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires travaillent avec les autorités du pays pour mobiliser de “toute urgence” une aide dans la région, malgré les problèmes persistants dus aux graves pénuries de carburant, d’argent liquide et de fournitures, dans tout le Tigré.

Suite à ces attaques, des agences humanitaires ont suspendu leurs opérations dans la région.

"Des partenaires humanitaires ont suspendu leurs activités dans la zone en raison des menaces continues de frappes de drones", a déclaré à la presse le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), ajoutant que certains partenaires poursuivaient leurs activités autour de Dedebit, sous la menace constante de frappes de drones.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a, de son côté, condamné cette frappe aérienne, et celle deux jours plus tôt, sur des camps de déplacés et de réfugiés au Tigré, signalant que des enfants figuraient parmi les victimes.

"Nous demandons instamment à toutes les parties au conflit de s'appuyer sur les premiers signes de progrès observés ces dernières semaines, d'adhérer au droit international relatif aux droits de l'homme, au droit humanitaire et au droit des réfugiés, de faciliter l'accès humanitaire et de protéger les enfants", a souligné la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore, en faisant allusion à la libération de détenus qui a eu lieu vendredi dernier.

ONU
Ethiopie
   Autres Articles